Viaduc routier de la Moselle

Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle)
  • Équipements

Historique

À partir de 1975, l’augmentation du trafic automobile et ses nuisances pour le centre ville mussipontain motivent la construction d’un second ouvrage d’art sur la Moselle, pour délester le pont Gélot d’une partie de la circulation.

Alors que l’État et la région financent 40% du chantier, le Conseil général de Meurthe-et-Moselle prend les 60% restant à sa charge et accepte en novembre 1977 d’en assurer la maîtrise d’ouvrage. Si le viaduc est dessiné par l’architecte Alain Spielmann, la maîtrise d’œuvre est confiée à la Direction Départementale de l’Equipement (DDE) de Meurthe-et-Moselle tandis que les travaux sont adjugés à l’entreprise de construction Pertuy. Le 5 octobre 1982, la première coulée symbolique de béton marque le début des travaux. La construction de l’ouvrage d’art, retardée par des crues, est achevée en 1984.

La rupture d’un câble de précontrainte et la découverte de désordres sur le viaduc entrainent d’importants travaux d’août 2006 à septembre 2008. Tous les câbles extérieurs de précontrainte sont alors remplacés par l’entreprise spécialisée Freyssinet, qui avait déjà travaillé sur le projet initial. L’étanchéité et le revêtement de la chaussée et des trottoirs sont remis à neuf. À l’issue de ces travaux de grande ampleur, les véhicules de 400 tonnes peuvent à nouveau circuler sur l'ouvrage.

Dates à retenir

1982 : Début de la construction
1984 : Fin de la construction
2007 : Travaux de réfection

Description

Dans le prolongement d'un ouvrage d'art qui surplombe la voie ferrée Nancy-Metz, le viaduc de Pont-à-Mousson enjambe successivement la voie ferrée Nancy-Metz, des habitations, le canal puis la Moselle, sur une longueur de 415 mètres.

Soutenu par sept piles, le tablier est une large poutre-caisson en béton précontraint monocellulaire, d’une épaisseur courante de 2,75 mètres. La précontrainte est dite "mixte" car elle comprend à la fois des câbles emprisonnés dans le béton et d'autres laissés à l'air libre à l’intérieur du caisson.

Un soin particulier est porté au dessin des piles qui prennent des formes sculpturales, géométriques et expressives.

Documentation conseillée

"Construction du deuxième pont sur la Moselle à Pont-à-Mousson", Travaux, n°595, janvier 1985.

"Pont de Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle)", Travaux, n°606, janvier 1986.

"De nouveaux câbles de précontrainte pour le viaduc", Le Moniteur des Travaux Publics et du Bâtiment, n°5369, 20 octobre 2006.

Retour à la liste des fiches opérations

Intérêt

Pour soulager le pont Gélot, seul ouvrage d’art qui existait jusqu’alors dans la ville de Pont-à-Mousson, un viaduc est construit sur la Moselle, au nord de la cité mussipontaine, entre 1982 à 1984. Constituant l’un des premiers ponts français réalisé à précontrainte extérieure, il fera l’objet d’importants travaux, trente ans plus tard, suite à la rupture d’un câble de précontrainte.

Période(s)

Dernier quart du XXe siècle (1975-2000)

Maîtrise d'ouvrage

  • Conseil général de Meurthe-et-Moselle

Maîtrise d'œuvre

  • Alain SPIELMANN Architecte
  • Direction Départementale de l’Equipement de la Meurthe-et-Moselle

Autres intervenants

  • Pertuy Construction (Entreprise de construction)
  • Freyssinet (Entreprise en charge de la précontrainte)

Localisation

D910B
Pont-à-Mousson (54700)
Fiche de la même thématique Télécharger la fiche pdf

Partager !